La sécurité avec un smartphone

Publié le lundi 31 janvier 2011 à 19 h 11 min par Benoit Duguay.

La plupart des gens ne songeraient plus à naviguer sur le Web sans que leur ordinateur soit protégé contre les virus, les logiciels espions et autres logiciels malveillants (malware). Par contre, un grand nombre de ces personnes naviguent sur la Toile, reçoivent des courriels et installent des applications (applis) sur leur téléphone intelligent (smartphone) sans aucune protection.

Or, il s’avère que des attaques informatiques ont déjà été lancées avec succès contre ces appareils mobiles. Le sentiment de sécurité que certains éprouvent du fait d’utiliser Android, un rejeton de Linux, n’est pas justifié. S’il est vrai que les attaques malveillantes ont dans le passé surtout été le lot des différentes versions de l’OS Windows, le déplacement des internautes vers l’Internet mobile change complètement la donne; en effet, on constate déjà une perte d’intérêt des fraudeurs pour Windows qui voient avec raison Android comme le l’OS qui prédominera dans les années à venir.

Devant cette menace, plusieurs concepteurs de logiciels de sécurité proposent déjà des solutions à ce problème. J’en ai essayé plusieurs et ai arrêté mon choix sur celui proposé par Symantec, le Norton Smartphone Security. Celui-ci était déjà disponible pour les plates-formes Symbian et Windows Mobile; il est depuis peu également disponible comme appli sur le Marché Android en version Beta gratuite.

Mon choix est motivé à la fois par l’excellente réputation de Symantec dans le domaine de la sécurité et par le fait que l’appli est peu gourmande en ressources; en fait, je n’ai vu aucune différence dans le fonctionnement de mon Samsung Galaxy S après l’avoir installée.

La page d’accueil de l’appli (voir la photo ci-dessous) nous présente les cinq fonctionnalités du logiciel, soit l’antivol (Anti-Theft), la protection contre les logiciels malveillants (Anti-Malware), le blocage d’appels et de textos (Call & SMS Blocking), la mise à jour (LiveUpdate) et la durée de l’abonnement (Subscription).

J’aurai peut-être à le regretter, mais je n’ai pas encore activé la fonction antivol (voir la photo ci-dessous); je vous en parlerai donc une autre fois.

La fonction principale est évidemment la protection contre les logiciels malveillants (voir la photo ci-dessous). J’ai fait une analyse complète de mon appareil lors de l’installation, mais n’ai pas jugé nécessaire d’activer l’analyse programmée (Scheduled Scan); à vous de décider, mais activez-la si vous êtes dans le doute. Par contre, je suis protégé en temps réel lors de l’installation d’applis, le plus grand risque identifié pour l’instant, et de la navigation sur le Web.

Vous pouvez d’ailleurs voir l’icône de Norton en haut à gauche de l’écran d’accueil de mon appareil (voir la première photo ci-dessous); c’est une option que j’ai activée à l’aide de la touche menu en bas à gauche pour avoir la confirmation de la protection en temps réel (voir la seconde photo ci-dessous).

Vient ensuite la fonction de blocage d’appels et de textos (voir la photo ci-dessous), que je n’ai pas encore activée, car je ne reçois pour l’instant ni appels, ni textos indésirables. Je peux par contre voir la grande utilité de cette fonction pour les personnes qui croulent sous un déluge de minimessages qu’ils ne veulent pas; ce sera une excellente protection contre les publicités indésirables qui ne manqueront pas de se multiplier avec le développement inéluctable de l’Internet mobile.

La mise à jour est une fonction habituelle de ce type de logiciel (voir la photo ci-dessous); toutefois, afin de ne pas utiliser inutilement du quota mensuel de mon forfait données, j’ai désactivé la mise à jour programmée et effectue moi-même la mise à jour lorsque je suis branché à un réseau Wi-Fi. J’effectue cette mise à jour systématiquement avant d’installer une appli du Marché Android. Si vous activez cette fonctionnalité, n’oubliez pas de la désactiver automatiquement lorsque vous êtes en déplacement (Disable While Roaming).

Une dernière fonction vous indique l’échéance de votre abonnement et vous permet de renouveler celui-ci (voir la photo ci-dessous). Vous devrez l’utiliser lors de l’installation initiale et à l’installation de nouvelle version de l’appli, vraisemblablement aussi longtemps que celle-ci sera en version Beta. Après le lancement de il faudra sans doute payer pour utiliser cette appli, mais je crois que c’est un excellent investissement.  En fait, cette appli est indispensable.


Laisser un commentaire

Livres

Consommation et nouvelles technologies

livre3

Consommation et luxe

livre1

Consommation et image de soi

livre2